News and Announcements

DÉBUT DE LA 20ÈME SAISON

BONNE SAISON AUX ÉQUIPES

La ligue va accueillir 2 nouvelles équipes cette année.

Les Black Goat et le Redwave vont joindre le Queens de retour pour une 2ème année, le Arousse et les Hawks formés d'anciennes Arousse ainsi qu'Atelier M qui en seront à leur 3ème saison.  Les Mooseknuckles, les Warriors et les Buddies complètent la liste des équipes.

Horaire du 11 octobre:

18h40 - Queens vs Black Goat

19h30 - Arousse vs Atelier M

20h30 - Hawks vs Warriors

21h30 - Moosenuckles vs Redwaves

Les Buddies débuteront leur saison le 18 octobre.

Les joueuses régulières doivent payer leur saison (200$) ainsi que les substituts (10$)et signer un contrat avant de jouer leur première partie.

Merci et bonne saison à toutes!

 nancy.rooney@hotmail.com

Photo de couverture
Établissement local validé
InfosPostsPhotosVidéos
image
Post Author Picture

Réglements Saison 2015-2016

Posted by Nancy Rooney at Oct 24, 2015 5:00PM PDT ( 0 Comments )

RÈGLEMENTS DE RÉGIE

RESPONSABLES DES ÉQUIPES

Chaque responsable des équipes doit s’assurer de voir au respect des règles établies dans le contexte amical de la Ligue Féminine de Hockey balle de Laval. 

Arousse (vert) : Joannie Desjardins

Atelier M (gris) : Judith Paré

Buddies (rouge) : Lyne Latulipe

Fire Chicks (orange) : Stéphanie Vinet

Mooseknuckles  (noir) : Angie Thomadi

Panthères (rose) : Isabelle Blanchette

Queens (marine) : Mélodie Verville

Warriors (noir/rouge) : Kim Monette

COMITÉ DE DISCIPLINE

Le comité de discipline est formé de 3 personnes (arbitre en chef, responsable de la fédération, responsable des ligues P.T.M.). Ils ont tous les droits sur les décisions reliées à la discipline.  Les équipes impliquées dans l’incident peuvent déléguer 2 représentants lors de la rencontre. La responsable de la ligue sera présente.

CONTRIBUTION

Toutes les joueuses sont tenues de respecter les délais de paiements annoncés en début de saison.  À défaut la joueuse se verra refuser le droit de jouer avant d’avoir payé sa quittance.

ÉLIGIBILITÉ

Une joueuse régulière est liée par son contrat à son équipe pour la saison.  Exceptionnellement, au cours de la saison régulière seulement une gardienne de but régulière d’une équipe peut aller jouer comme gardienne de but pour une autre équipe si l’équipe n’a pas de gardienne régulière de présente lors de la partie.  La joueuse n’a pas à défrayer les frais de 8$ comme  joueuse substitut.  Une joueuse substitut peut jouer pour plus d’une équipe mais doit respecter le règlement sur les substituts (contrat et paiement).  La joueuse substitut doit choisir au début des séries éliminatoires pour quelle équipe elle va jouer. Aucune nouvelle joueuse ne sera acceptée dans les 4 dernières parties de la saison régulière.

CONTRATS DE JOUEUSES RÉGULIÈRES ET DE SUBSTITUTS

Toutes les joueuses régulières et substituts doivent remplir et signer un contrat de la ligue avant de jouer une première partie.  La joueuse substitut rempli qu’un contrat par saison.  Une équipe prise en défaut perdra automatiquement sa partie et une amende de 25$ sera imposée à l’équipe fautive (payable avant la partie suivante).  Un maximum de 20 contrats peut être utilisé par une équipe durant la saison.   

SUBSTITUTS

Une équipe peut utiliser une joueuse substitut seulement si elle a 10 joueuses régulières ou moins incluant la gardienne de but.  Les équipes sont responsables de trouver leurs substituts. Une joueuse substitut peut jouer plus d’une partie par soir en autant qu’elle défraie les coûts. Les joueuses substituts doivent payer 8$ par partie avant la partie au banc du chronométreur et le montant est remis aux fonds de la Ligue.  A défaut de payer la joueuse ne pourra jouer.  Si  une joueuse est prise en défaut lors d’une présence sur la patinoire, une pénalité sera appelée contre l’équipe fautive par le chronométreur dès le premier arrêt de jeu et la joueuse ne pourra revenir au jeu avant d’avoir payé sa quittance.

SAISON ET SÉRIES ÉLIMINATOIRES

La saison régulière est composée de 2 parties contre chacune des autres équipes pour un total de 14 parties régulières par équipe.  Le classement de la saison régulière va servir pour déterminer les séries éliminatoires. On considère une victoire=2points, une nulle=1 point, une défaite=0 point)

Premier tour : tournoi à la ronde pour toutes les équipes

Deuxième tour : quart-de-finale (1 vs 8, 2 vs 7, 3 vs 6, 4 vs 5) – une partie à finir.

Troisième tour : demi-finale – les gagnantes du deuxième tour selon le classement du tournoi à la ronde – une partie à finir.

Quatrième tour : Finale A et B (une partie à finir) soit  les deux équipes gagnantes de la demi-finale et  les deux équipes perdantes de la demi-finale – une partie à finir.

S’il y a égalité après les parties lors des 2 e, 3 e et 4 e tours, la méthode suivante sera appliquée :

- une période de 10 minutes chronométrées à  4 contre 4 (en plus de la gardienne de but).  Le 1er but termine la partie;

- si l’égalité persiste, il y aura 5 tirs de pénalité de chaque côté (les joueuses doivent être identifiées au début de la prolongation;

- si l’égalité persiste, il y aura des tirs de pénalité en alternance (avec de nouvelles joueuses).

ÉLIGIBILITÉ DES JOUEUSES RÉGULIÈRES POUR LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Pour qu’une joueuse régulière soit éligible aux séries éliminatoires, elle doit jouer un minimum de 4 parties pour son équipe.

ÉLIGIBILITÉ DES JOUEUSES SUBSTITUTS  POUR LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Pour qu’une joueuse substitut soit éligible aux séries éliminatoires, elle doit  jouer un minimum de 3 parties dans la ligue.  Pour qu’une gardienne de but soit éligible aux séries éliminatoires, elle doit jouer un minimum de 3 parties comme gardienne de but dans la ligue.  La joueuse substitut doit choisir pour quelle équipe elle veut jouer au début des séries éliminatoires.

RÈGLEMENTS DE JEU

FEUILLE DE PARTIE

Avant chaque partie, la responsable doit s’assurer de compléter la feuille de partie de son équipe.  Seulement les joueuses en règle (contrat complété, quittance payée) et présentes doivent être inscrites.  Une joueuse en règle (contrat complété, quittance payée) peut être ajoutée en tout temps durant la partie.  Il doit être indiqué sur la feuille les numéros de chandail des joueuses présentes (toutes les joueuses doivent avoir un numéro sur leur chandail), la capitaine, les assistantes capitaines, la gardienne de but.

À défaut, une pénalité pour retarder la partie sera décernée à l’équipe fautive.

TEMPS DES PARTIES

Le temps alloué aux parties est défini de la façon suivante :

- les parties débutent à l’heure indiquée sur l’horaire ;

- 3 minutes de réchauffement (si le temps le permet) ;

- 25 minutes continues de jeu (1ère période) ;

- 1 minute d’intermission ;

- 25 minutes continues de jeu (2e période)*

* les 3 dernières minutes de jeu de la partie sont chronométrées dans le cas où il y a une différence de 3 buts et moins.

 

TEMPS D’ARRÊT

Un temps d’arrêt de 30 secondes est permis par équipe par partie.  Le temps au chronomètre sera arrêté lors d’un arrêt de jeu pour blessure (jugement de l’officiel).

VICTOIRE PAR DÉFAUT

Un minimum de 6 joueuses est exigé pour commencer la partie.  Si une équipe n’est pas complète à l’heure prévue pour débuter la partie, on attend 5 minutes et une pénalité mineure sera décernée automatiquement à l’équipe fautive au moment de débuter la partie.  Si après le 5 minutes d’attente, l’équipe n’a pas les 6 joueuses exigées, un but est accordé à l’équipe adverse  en plus de la pénalité mineure et le chronomètre est mis en marche.  Si après une autre 5  minutes  d’attente, l’équipe n’a pas les 6 joueuses exigées, la partie est gagnée par défaut par l’équipe adverse.

Lorsqu’une équipe gagne par défaut (1 à 0) seule la victoire ou la défaite est compilée dans les statistiques.  Le but pour ou contre ne sera pas indiqué dans les statistique des gardiennes de buts.  Les joueuses présentes et en règle (contrat et quittance payée) auront une partie d’ajoutée à leur fiche personnelle et sera comptabilisée pour l’éligibilité des séries éliminatoires.  La capitaine a la responsabilité de vérifier les noms et les numéros de chandails inscrits sur la feuille de partie.

L’équipe qui perd par défaut se verra imposée une amende de 25$ qui devra être remise à la ligue.

L’équipe qui perd 3 parties par défaut se verra expulsée de la Ligue sans aucun autre avis ou remboursement.

STATISTIQUES

La ligue fournira des statistiques mensuelles pour la saison régulière selon la méthode suivante : victoire = 2 points, nulle = 1 point, défaite = 0 point

Des statistiques personnelles seront également remises.  La capitaine a donc la responsabilité de vérifier la feuille auprès du chronométreur à la fin de la partie  car aucun changement ne sera admis s’il n’est pas effectué immédiatement après la partie.

Les statistiques sont compilées sur le site internet : ligue féminine hockey balle de Laval

SURFACE DE JEU

Lorsque la balle quitte la surface de jeu, il y a un arrêt de jeu de signalé et l’officiel fait la remise en jeu à l’endroit d’où provenait la balle.

Si la balle touche au filet entourant les côtés de la surface de jeu, le jeu continue.

Si la balle touche au filet du plafond ou aux filets des zones derrière la ligne de but, il y a arrêt de jeu et l’officiel fait la remise en jeu au point de mise en jeu le plus près (zone défensive ou zone neutre défensive).

MISE ET REMISE EN JEU

Lors des mises et remises en jeu les deux joueuses de centre doivent être face à face avec leurs hockeys sur la surface de jeu à l'extérieur des points de mise et remise en jeu.  À défaut de se conformer l'officiel peut procéder au remplacement de la joueuse fautive.

Lors des mises et remises en jeu l'officiel doit laisser tomber la balle sur la surface de jeu et celle-ci doit toucher la surface de jeu avant d'être jouée. À défaut l'officiel doit reprendre la mise et remise en jeu.  Il peut décider de remplacer la joueuse fautive.

ÉQUIPEMENT

Chaque membre de l’équipe doit porter un chandail de la même couleur de base avec un numéro au dos.  Une exception peut être faite pour la gardienne de but après consentement de l’équipe adverse.

Les casques, jambières et gants approuvés par la CSA sont fortement recommandés.  La joueuse assume l’entière responsabilité en cas de blessure.

Les bâtons de bois, d’aluminium et en graphite sont permis mais le bâton doit demeurer conforme à sa forme initiale à défaut une pénalité mineure est décernée à la joueuse pris en défaut.

CHANGEMENT AU BANC

Le changement de joueuses est permis en tout temps.  Lors des changements en jeu la joueuse doit toucher à la bande de son banc avant d’être remplacée sur le jeu.  À défaut, une pénalité mineure pour trop de joueuses sur la surface de jeu sera décernée.

Afin de profiter du temps de jeu, les changements durant les arrêts de jeu doivent être faits au pas de course.  À défaut une pénalité mineure pour retarder la partie sera décernée.

HORS JEU

La joueuse en possession de la balle doit traverser la ligne rouge en premier (transition de la zone défensive à la zone offensive).  À défaut, l’officiel signale un arrêt de jeu et procède à une remise en jeu dans la zone neutre défensive.

DÉGAGEMENT

Aucun dégagement à force égale n’est permis.  L’officiel siffle aussitôt que la balle a traversé la ligne des buts si l’équipe en défensive a fait un effort pour tenter de récupérer la balle (afin d’éviter les contacts et risques de blessures).  L’officiel fait la remise en jeu dans la zone défensive de l’équipe fautive.

Une équipe qui fait 3 dégagements volontaires consécutifs ou qui utilise avec abus (selon le jugement de l’officiel) le dégagement se verra décerner une pénalité mineure pour refus de progresser.

Le dégagement est permis en désavantage numérique.

CONTACT

Contact : punition mineure

Contact direct et intentionnel : punition mineure double

Contact donné avec force excessive : punition majeure et inconduite de partie

UTILISATIONS DES MAINS

Passe avec la main est permise en zone défensive mais ne peut permettre la transition de la zone défensive à la zone offensive: à défaut il y a arrêt de jeu et remise en jeu en zone défensive ou neutre défensive.

Fermer la main sur la balle ou transporter la balle : pénalité mineure

Il est permis de rabattre la balle vers le sol avec la main ouverte.

Fermer la main sur la balle dans la zone de sa gardienne de but : tir de pénalité par la dernière joueuse de l’équipe adverse à avoir touchée à la balle.  Si elle ne peut être identifiée par l’officiel ou le chronométreur, une des 5 joueuses sur la patinoire au moment de l’effraction fera le tir de pénalité.

BÂTON ÉLEVÉ

Bâton élevé au-dessus des épaules qui touche la balle : pénalité mineure

Bâton élevé qui touche quelqu’un : double mineure

Bâton élevé qui blesse quelqu’un : pénalité majeure et inconduite de partie

Bâton élevé qui blesse volontairement : pénalité majeure et exclusion de la ligue

ZONE DE LA GARDIENNE DE BUT

Si une joueuse de l’équipe offensive précède la balle dans la zone de la gardienne de but au moment d’un but : annulation du but

Balle poussée par une partie du corps volontairement dans la zone de gardienne de but : arrêt de jeu et remise en jeu dans la zone défensive de l’équipe fautive

Contact involontaire sur la gardienne de but : pénalité mineure double

Contact volontaire sur la gardienne de but : pénalité majeure et inconduite de partie

COMPORTEMENT ANTI-SPORTIF

Compte tenu du contexte amical de la Ligue, les joueuses des équipes doivent échangées une poignée de main à la fin de la partie à moins que l’officiel ou les responsables de la ligue en décident autrement pour le mieux des joueuses et de la Ligue.  Une joueuse qui ne se conforme pas se verra décerner une suspension automatique pour la prochaine partie.

Toutes joueuse qui présente un comportement inapproprié selon le contexte amical de la Ligue peut se voir expulser de la partie et décerner une punition de match (exemple : langage abusif, comportement agressif, provocateur, jouer sous l’influence de boissons ou drogues).

BATAILLES

Toutes batailles (échange de coups) entraînent automatiquement : pénalité majeure et  pénalité de match aux joueuses impliquées ;

Si l’instigatrice de la bataille est identifiée : pénalité mineure supplémentaire et suspension d’une partie supplémentaire ;

Si une troisième joueuse s’implique dans la bataille : pénalité majeure et une pénalité de match ;

Si une joueuse quitte le banc de son équipe pendant l’incident: pénalité majeure et une pénalité de match ;

Si la gardienne de but quitte sa zone réservée pendant l’incident: pénalité majeure ;

Tout joueuse qui refuse d’obtempérer aux demandes de l’officiel se verra décerner des suspensions additionnelles et devra quitter immédiatement la surface de jeu.

POINTAGE

Avec une différence de 8 buts après la première période, l’équipe qui perd peut demander d’arrêter la partie.

Pour tous règlements non mentionnés, il faut se référer aux règlements de la Fédération Canadienne de hockey balle.

 

 

PÉNALITÉS

PUNITIONS

Au moment d’une punition, la joueuse doit se diriger immédiatement à son banc de punition et y demeurer pour toute la durée de sa punition. De plus, la joueuse doit passer par la surface de jeu pour réintégrer son banc d’équipe.  À défaut de respecter ces deux conditions, une pénalité mineure supplémentaire sera décernée.

Seulement une joueuse sur la surface de jeu peut purger une pénalité d’équipe ou pour la gardienne de but.  Une joueuse expulsée doit retourner à son vestiaire immédiatement.

PUNITIONS SIMULTANÉES

En cas de punitions simultanées, les équipes joueront à 5 contre 5.  Les joueuses peuvent retourner à leur banc respectif lors du premier arrêt de jeu une fois la pénalité terminée.

TEMPS DES PÉNALITÉS

Pénalité

Temps

Impact

Mineure

2 minutes continues

5 vs 4*

Mineures simultanées

2 minutes continues

5 vs 5

Double mineure

4 minutes continues

5 vs 4**

Majeure

5 minutes complètes

5 vs 4

Mauvaise conduite

10 minutes continues + 2 minutes à purger par autre joueuse

5 vs 4 pour le 2 minutes

Inconduite de partie

Expulsée de la partie + 1 partie de suspension minimum + 2 minutes à purger par autre joueuse

5 vs 4 pour les 2 minutes

De match

Expulsée de la partie + 3 parties minimum + 2 minutes à purger par autre joueuse

5 vs 4 pour les 2 minutes

 

* à moins d’un but de l’équipe en avantage

** première pénalité annulée s’il y a but par l’équipe en avantage et pénalité terminée s’il y a deuxième but par l’équipe en avantage.

Prendre note que les pénalités données dans les 3 dernières minutes de la partie seront chronométrées si le temps de la partie est chronométré.

 

 

LIMITE DE PÉNALITÉ

Une joueuse ayant accumulée un total de 30 minutes de pénalité (saison et séries) sera suspendue automatiquement pour une partie. Une fois la suspension purgée, la joueuse ayant accumulé un nouveau total de 15 minutes de pénalité (saison et séries) sera suspendue  automatiquement pour deux parties.  Une fois la suspension purgée,  la joueuse ayant accumulé un nouveau total de 6 minutes de pénalité (saison et séries) sera expulsée de la ligue.

COMMUNICATIONS

OFFICIELS

Seulement  les capitaines et assistantes capitaines clairement identifiées sur la feuille de partie et sur leur chandail ont le privilège de discuter avec les officiels durant le déroulement de la partie.  Un officiel ne peut être questionné sur un appel de jugement.

Langage abusif envers les officiels : inconduite de partie et suspension

CAPITAINE

Post Author Picture

RÈGLEMENTS DE LA LIGUE

Posted by Nancy Rooney at Sep 2, 2010 5:00PM PDT ( 0 Comments )
RÈGLEMENTS DE RÉGIE RESPONSABLES DES ÉQUIPES Chaque responsable des équipes doit s’assurer de voir au respect des règles établies dans le contexte amical de la Ligue Féminine de Hockey balle de Laval. Barracudas (noir): Karin Ramsay Boomerang (blanc) : Catherine Archambault Buddies (rouge) : Lyne Latulipe Éclair de la Rive-Nord (rouge): Sylvia Boucher F.C.Troopers (jaune): Angela Tomadis Undergogs(bleu): Catherine Agudeloirs COMITÉ DE DISCIPLINE Le comité de discipline est formé de 3 personnes (arbitre en chef, responsable de la fédération, responsable des ligues P.T.M.). Ils ont tous les droits sur les décisions reliées à la discipline suite à un évènement sur la patinoire pour lequel l'officiel a rendu une décision et/ou produit un rapport. Il est évident que le minimum imposé est celui des règlements de la ligue. Les équipes impliquées dans l’incident peuvent déléguer 2 représentants lors de la rencontre. La responsable de la ligue sera présente. CONTRIBUTION Toutes les joueuses sont tenues de respecter les délais de paiements annoncés en début de saison. À défaut la joueuse se verra refuser le droit de jouer avant d’avoir payé sa quittance. Veuillez prendre note que dans le cas où des chandails sont prêtés par la ligue, ils doivent être tous remis à la responsable de la ligue avant que le remboursement soit remis à la responsable de l’équipe. ÉLIGIBILITÉ Une joueuse régulière est liée par son contrat à son équipe pour la saison. Une joueuse substitut peut jouer pour plus d’une équipe mais doit respecter le règlement sur les substituts (contrat et paiement). Aucune nouvelle joueuse ne sera acceptée dans les 4 dernières parties. Dans l'esprit que la Ligue féminine d'hockey balle est avant tout une ligue amicale et participative favorisant l'intégration de joueuses de tout calibre, il est entendu que les joueuses qui ont joué dans des ligues ou championnats de hauts calibres (canadiens , AAA, AA, A, universitaire, collégial, etc) de hockey balle, dek hockey, hockey glace ou tout sport du genre ne sont pas admissibles. Si une joueuse est identifiée de ce calibre après avoir jouée dans la Ligue, elle sera expulsée, l'équipe perdra la ou les parties dans lesquelles elle a joué et aucun remboursement ne sera effectué. CONTRATS DE JOUEUSES RÉGULIÈRES ET DE SUBSTITUTS Toutes les joueuses régulières et substituts doivent remplir et signer un contrat de la ligue avant de jouer une première partie. La joueuse substitut ne rempli qu’un contrat par saison mais celui-ci sera comptabilisé pour chaque équipe pour lesquelles elle jouera une partie. De plus, un maximum de 20 contrats peut être utilisé par une équipe durant la saison. Une équipe prise en défaut perdra automatiquement sa partie et une amende de 25$ sera imposée à l’équipe fautive (payable avant la partie suivante). SUBSTITUTS Une équipe peut utiliser une joueuse substitut seulement si elle a 10 joueuses régulières ou moins incluant la gardienne de but. Les équipes sont responsables de trouver leurs substituts. Les joueuses substituts doivent payer 8$ avant la partie au banc du chronométreur et le montant est remis aux fonds de la Ligue. A défaut de payer la joueuse ne pourra jouer. Si une joueuse est prise en défaut lors d’une présence sur la patinoire, une pénalité sera appelée contre l’équipe fautive par le chronométreur dès le premier arrêt de jeu et la joueuse ne pourra revenir au jeu avant d’avoir payer sa quittance. SÉRIES ÉLIMINATOIRES Premier tour : Tournoi à la ronde En cas d’égalité au classement de la saison, il sera considéré : - la partie entre les deux équipes impliquées dans l’égalité ; - les parties contre les autres équipes en débutant par celle la plus haute au classement ; - le différentiel de buts pour et contre entre les équipes impliquées dans l’égalité. Si l’égalité persiste, il sera appliqué la règle de la période supplémentaire expliquée plus bas. Deuxième tour : demi-finale (une partie à finir) Les quatres premièrs équipes jouent l'une contre l'autre selon la position après le tournoi à la ronde. Soit la 1ère vs la 4e et la 2e vs 3e position. Troisième tour : Finale A et B (deux parties total des points On considère une victoire=2points, une nulle=1 point, une défaite=0 point) Finale A : les deux équipes gagnantes de la demi-finale Finale B : les deux équipes perdantes de la demi-finale S’il y a égalité après les parties de la finale, la méthode suivante sera appliquée : - une période de 10 minutes chronométrées à 4 contre 4 (en plus de la gardienne de but) - si l’égalité persiste, il y aura 5 tirs de pénalité de chaque côté (les joueuses doivent être identifiées au début de la prolongation - si l’égalité persiste, il y aura des tirs de pénalité en alternance (avec de nouvelles joueuses) ÉLIGIBILITÉ DES JOUEUSES RÉGULIÈRES POUR LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES Pour qu’une joueuse régulière soit éligible aux séries éliminatoires, elle doit jouer un minimum de 4 parties pour son équipe. ÉLIGIBILITÉ DES JOUEUSES SUBSTITUTS POUR LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES Pour qu’une joueuse substitut soit éligible aux séries éliminatoires, elle doit jouer un minimum de 3 parties dans la ligue. RÈGLEMENTS DE JEU FEUILLE DE PARTIE Avant chaque partie, la responsable doit s’assurer de compléter la feuille de partie de son équipe. Seulement les joueuses en règle (contrat complété, quittance payée) et présentes doivent être inscrites. Une joueuse en règle (contrat complété, quittance payée) peut être ajoutée en tout temps durant la partie. Il doit être indiqué sur la feuille les numéros de chandail des joueuses présentes, la capitaine, les assistantes capitaines, la gardienne de but. À défaut, une pénalité pour retarder la partie sera décernée à l’équipe fautive. TEMPS DES PARTIES Le temps alloué aux parties est défini de la façon suivante : - les parties débutent à l’heure indiquée sur l’horaire ; - 3 minutes de réchauffement (si le temps le permet) ; - 25 minutes continues de jeu (1ère période) ; - 1 minute d’intermission ; - 25 minutes continues de jeu (2e période)* * les 3 dernières minutes de jeu de la partie sont chronométrées dans le cas où il y a une différence de 3 buts et moins. TEMPS D’ARRÊT Un temps d’arrêt de 30 secondes est permis par équipe par période. Le temps au chronomètre sera arrêté lors d’un arrêt de jeu pour blessure (jugement de l’officiel). VICTOIRE PAR DÉFAUT Un minimum de 6 joueuses habillées est exigé pour commencer la partie. Il est non obligatoire d'avoir une gardienne. Si une équipe n’est pas complète à l’heure prévue pour débuter la partie, on attend 3 minutes et une pénalité mineure sera décernée automatiquement à l’équipe fautive au moment de débuter la partie. Si après le 3 minutes d’attente, l’équipe n’a pas les 6 joueuses exigées, un but est accordé à l’équipe adverse en plus de la pénalité mineure et le chronomètre est mis en marche. Si après un autre 3 minutes d’attente, l’équipe n’a pas les 6 joueuses exigées, la partie est gagnée par défaut par l’équipe adverse. Lorsqu’une équipe gagne par défaut (1 à 0) seule la victoire ou la défaite est compilée dans les statistiques. Le but pour ou contre ne sera pas indiqué dans les statistique des gardiennes de buts. Les joueuses présentes et en règle (contrat et quittance payée) auront une partie d’ajoutée à leur fiche personnelle et sera comptabilisée pour l’éligibilité des séries éliminatoires. La capitaine a la responsabilité de vérifier les noms et les numéros de chandails inscrits sur la feuille de partie. L’équipe qui perd par défaut se verra imposée une amende de 25$ qui devra être remise à l’autre équipe avant de jouer sa prochaine partie. L’équipe qui perd 3 parties par défaut se verra expulsée de la Ligue sans aucun autre avis ou remboursement. STATISTIQUES Par l'entremise du site internet, la Ligue fournira des statistiques mensuelles pour la saison régulière selon la méthode suivante : victoire = 2 points, nulle = 1 point, défaite = 0 point Des statistiques personnelles seront également disponibles sur le site internet. La capitaine a donc la responsabilité de vérifier la feuille auprès du chronométreur à la fin de la partie car aucun changement ne sera admis si il n’est pas effectué immédiatement après la partie. SURFACE DE JEU Lorsque la balle quitte la surface de jeu, il y a un arrêt de jeu de signalé et l’officiel fait la remise en jeu à l’endroit d’où provenait la balle. Si la balle touche au filet entourant les côtés de la surface de jeu, le jeu continue Si la balle touche au filet du plafond ou aux filets des zones derrière la ligne de but, il y a arrêt de jeu et l’officiel fait la remise en jeu au point de mise en jeu le plus près (zone défensive ou zone neutre défensive). MISE ET REMISE EN JEU Lors des mises et remises en jeu les deux joueuses de centre doivent être face à face avec leurs hockeys sur la surface de jeu à l'extérieur des points de mise et remise en jeu. À défaut de se conformer l'officiel peut procéder au remplacement de la joueuse fautive. Lors des mises et remises en jeu l'officiel doit laisser tomber la balle sur la surface de jeu et celle-ci doit toucher la surface de jeu avant d'être jouer. À défaut l'officiel doit reprendre la mise et remise en jeu. Il peut décider de remplacer la joueuse fautive. ÉQUIPEMENT Chaque membre de l’équipe doit porter un chandail de la même couleur de base avec un numéro au dos. Une exception peut être fait pour la gardienne de but après consentement de l’équipe adverse. Le casque, les jambières et gants sont fortement recommandés. Les bâtons de bois, d’aluminium et de plastique sont permis mais le bâton doit demeurer conforme à sa forme initiale à défaut une pénalité mineure est décernée à la joueuse pris en défaut. CHANGEMENT AU BANC Le changement de joueuses est permis en tout temps. Lors des changements en jeu la joueuse doit toucher à la bande de son banc avant d’être remplacée sur le jeu. À défaut, une pénalité mineure pour trop de joueuses sur la surface de jeu sera décernée. Afin de profiter du temps de jeu, les changements durant les arrêts de jeu doivent être faits au pas de course. À défaut une pénalité mineure pour retarder la partie sera décernée. HORS JEU La joueuse en possession de la balle doit traverser la ligne rouge en premier (transition de la zone défensive à la zone offensive). À défaut, l’officiel signale un arrêt de jeu et procède à une remise en jeu dans la zone neutre défensive. DÉGAGEMENT Aucun dégagement à force égale n’est permis. L’officiel siffle aussitôt que la balle a traversé la ligne des buts si l’équipe en défensive a fait un effort pour tenter de récupérer la balle (afin d’éviter les contacts et risques de blessures). L’officiel fait la remise en jeu dans la zone défensive de l’équipe fautive. Une équipe qui fait 3 dégagements volontaires consécutifs ou qui utilise avec abus (selon le jugement de l’officiel) le dégagement se verra décerner une pénalité mineure pour refus de progresser. Le dégagement est permis en désavantage numérique. CONTACT Contact : punition mineure Contact direct et intentionnel : punition mineure double Contact donné avec force excessive : punition majeure et inconduite de partie UTILISATIONS DES MAINS Passe avec la main est permise en zone défensive mais ne peut permettre la transition de la zone défensive à la zone offensive: à défaut il y a arrêt de jeu et remise en jeu en zone défensive ou neutre défensive. Fermer la main sur la balle ou transporter la balle : pénalité mineure Il est permis de rabattre la balle vers le sol avec la main ouverte. Fermer la main sur la balle dans la zone de sa gardienne de but : tir de pénalité par la dernière joueuse de l’équipe adverse à avoir touchée à la balle. Si elle ne peut être identifiée par l’officiel ou le chronométreur, une des 5 joueuses sur la patinoire au moment de l’effraction fera le tir de pénalité. BÂTON ÉLEVÉ Bâton élevé au dessus des épaules qui touche la balle : pénalité mineure Bâton élevé qui touche quelqu’un : double mineure Bâton élevé qui blesse quelqu’un : pénalité majeure et inconduite de partie Bâton élevé qui blesse volontairement : pénalité majeure et exclusion de la ligue ZONE DE LA GARDIENNE DE BUT Si une joueuse de l’équipe offensive précède la balle dans la zone de la gardienne de but au moment d’un but : annulation du but Balle poussée par une partie du corps volontairement dans la zone de gardienne de but : arrêt de jeu et remise en jeu dans la zone défensive de l’équipe fautive Contact involontaire sur la gardienne de but : pénalité mineure double Contact volontaire sur la gardienne de but : pénalité majeure et inconduite de partie COMPORTEMENT ANTI-SPORTIF Compte tenu du contexte amical de la Ligue, les joueuses des équipes doivent échangées une poignée de main à la fin de la partie à moins que l’officiel ou les responsables de la ligue en décident autrement pour le mieux des joueuses et de la Ligue. Une joueuse qui ne se conforme pas se verra décerner une suspension automatique pour la prochaine partie. Toutes joueuse qui présente un comportement inapproprié selon le contexte amical de la Ligue peut se voir expulser de la partie et décerner une punition de match (exemple : langage abusif, comportement agressif, provocateur, jouer sous l’influence de boissons ou drogues). BATAILLES Toutes batailles (échange de coups) entraînent automatiquement : pénalité majeure et pénalité de match aux joueuses impliquées ; Si l’instigatrice de la bataille est identifiée : pénalité mineure supplémentaire et suspension d’une partie supplémentaire ; Si une troisième joueuse s’implique dans la bataille : pénalité majeure et une pénalité de match ; Si une joueuse quitte le banc de son équipe pendant l’incident: pénalité majeure et une pénalité de match ; Si la gardienne de but quitte sa zone réservée pendant l’incident: pénalité majeure ; Tout joueuse qui refuse d’obtempérer aux demandes de l’officiel se verra décerner des suspensions additionnelles et devra quitter immédiatement la surface de jeu. POINTAGE Avec une différence de 8 buts après la première période, l’équipe qui perd peut demander d’arrêter la partie. Pour tous règlements non mentionnés, il faut se référer aux règlements de la Fédération Canadienne de hockey balle. PÉNALITÉS PUNITIONS Au moment d’une punition, la joueuse doit se diriger immédiatement à son banc de punition et y demeurer pour toute la durée de sa punition. De plus, la joueuse doit passer par la surface de jeu pour réintégrer son banc d’équipe. À défaut de respecter ces deux conditions, une pénalité mineure supplémentaire sera décernée. Seulement une joueuse sur la surface de jeu peut purger une pénalité d’équipe ou pour la gardienne de but. Une joueuse expulsée doit retourner à son vestiaire immédiatement. PUNITIONS SIMULTANÉES En cas de punitions simultanées, les équipes joueront à 5 contre 5. Les joueuses peuvent retourner à leur banc respectif lors du premier arrêt de jeu une fois la pénalité terminée. TEMPS DES PÉNALITÉS Pénalité Temps Impact Mineure 2 minutes continues 5 vs 4* Mineures simultanées 2 minutes continues 5 vs 5 Double mineure 4 minutes continues 5 vs 4** Majeure 5 minutes continues complètes 5 vs 4*** Mauvaise conduite 10 minutes continues 5 vs 5*** Inconduite de partie Expulsée et suspension 5 vs 5 De match Expulsée et suspension (min 2) 5 vs 5 * à moins d’un but de l’équipe en avantage ** première pénalité annulée si il y a but par l’équipe en avantage et pénalité terminée si il y a deuxième but par l’équipe en avantage. *** toutes punitions majeure et de mauvaise conduite dans les 5 dernières minutes entraînent une suspensions automatique d'une partie. Prendre note que les pénalités données dans les 3 dernières minutes de la partie seront chronométrées si le temps de la partie est chronométré. LIMITE DE PÉNALITÉ Une joueuse ayant accumulée un total de 30 minutes de pénalité (saison et séries) sera suspendue automatiquement pour une partie.Une fois la suspension purgée, la joueuse ayant accumulé un nouveau total de 15 minutes de pénalité (saison et séries) sera suspendue automatiquement pour deux partie. Une fois la suspension purgée, la joueuse ayant accumulé un nouveau total de 6 minutes de pénalité (saison et séries)sera expulsée de la ligue. COMMUNICATIONS OFFICIELS Seulement les capitaines et assistantes capitaines clairement identifiées sur la feuille de partie et sur leur chandail ont le privilège de discuter avec les officiels durant le déroulement de la partie. Un officiel ne peut être questionné sur un appel de jugement. Langage abusif envers les officiels : inconduite de partie et suspension CAPITAINE La capitaine est responsable des gestes des membres de son équipe. Elle doit s’assurer du bon fonctionnement de la ligue et du respect des règles (règlements, contrats, paiements, suspensions). RESPONSABLE DE LA LIGUE Toute question, appel de suspension, conflit doivent être portés à l’attention de la responsable de la Ligue Féminine de Hockey Balle Laval : - par la responsable ou la capitaine de l’équipe seulement ; - jamais pendant la partie ou 15 minutes avant ou après ; - jamais au banc du chronométreur. BONNE SAISON À TOUTES LES ÉQUIPES !